MARC 主機 00000cam  2200493Mi 4500 
001    876425770 
003    OCoLC 
005    20160308022223.0 
008    140411t20142006fr     f b    001 0 fre d 
020    9782757841167 (br) 
020    2757841165 (br) 
035    (OCoLC)876425770|z(OCoLC)887549916|z(OCoLC)894312848 
040    ZWZ|bfre|encafnor|cZWZ|dBDF|dMUQ|dFRBML|dAS 
082 14 321.8|222 
100 1  Rosanvallon, Pierre,|d1948- 
245 13 La contre-démocratie :|bla politique à l'âge de la 
       défiance /|cPierre Rosanvallon 
246 30 La contre-démocratie :|bla politique à l'âge de la 
       défiance 
260    Paris :|bÉd. Points,|cDL 2014, cop. 2006 
300    1 vol. (344 p.) :|bcouv. ill. en coul. ;|c18 cm 
490 1  Points. Essais 
500    Numérotation dans la collection principale : 598 
504    Notes bibliogr. Index 
520    La 4e de couverture indique : "L'idéal démocratique règne 
       désormais sans partage, mais les régimes qui s'en 
       réclament suscitent partout de vives critiques. L'érosion 
       de la confiance dans les représentants est ainsi l'un des 
       problèmes majeurs de notre temps. Mais, si les citoyens 
       fréquentent moins les urnes, ils ne sont pas pour autant 
       devenus passifs : on les voit manifester dans les rues, 
       contester, se mobiliser sur Internet... Pour comprendre ce
       nouveau janus citoyen, cet ouvrage propose d'appréhender 
       les mécanismes d'institution de la confiance et 
       l'expression sociale de la défiance comme deux sphères et 
       deux moments distincts de la vie des démocraties. 
       L'activité électorale-représentative s'organise autour de 
       la première dimension : c'est elle qui a été classiquement
       étudiée. Mais la seconde n'a jamais été explorée de façon 
       systématique. C'est à quoi s'attache Pierre Rosanvallon en
       proposant une histoire et une théorie du rôle structurant 
       de la défiance dans les démocraties. Ce renversement 
       radical de perspective conduit à explorer un continent 
       politique longtemps inaperçu : celui de la " contre-
       démocratie ". Cette dernière résulte d'un ensemble de 
       pratiques de surveillance, d'empêchement et de jugement au
       travers desquelles la société exerce des pouvoirs de 
       correction et de pression. À côté du peuple-électeur, elle
       donne voix et visage aux figures d'un peuple-vigilant, 
       d'un peuple-veto et d'un peuple juge. C'est là sa vertu, 
       mais aussi son problème. Car, à trop valoriser les 
       propriétés de contrôle et de résistance de l'espace public
       , elle peut aussi faire le jeu du populisme et de " 
       l'impolitique ", entravant la formulation positive d'un 
       monde commun." 
650  4 Souveraineté 
650  4 Résistance politique 
650  7 Démocratie|xOpinion publique.|2ram 
650  7 Confiance|xAspect politique.|2ram 
650  7 Participation politique.|2ram 
650  7 Légitimité (science politique).|2ram 
830  0 Points. Série Essais 
830  0 Points (Paris) ;|v598 
856 42 |3Notice et cote du catalogue de la Bibliothèque nationale
       de France|uhttp://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43821837g 
館藏地 索書號 處理狀態 OPAC 訊息 條碼
 文哲所  571.6 R788-5    在架上    30580003259855