Record:   Prev Next
Author Libert, Alain
Title Les plus sombres histoires de l'histoire de Belgique : Secrets et anecdotes
Imprint Cork : La Boîte à Pandore, 2015
©2015
book jacket
Descript 1 online resource (591 pages)
text txt rdacontent
computer c rdamedia
online resource cr rdacarrier
Note Couverture -- Page de titre -- Introduction -- Dernière mise au point avant de commencer à lire -- La Belgique avant les rois -- Même au début, ça foire -- Pourtant, à l'analyse, on aurait peut-être mieux fait de rester tranquilles -- « Dans les révolutions, il n'y a que deux sortes de gens : ceux qui les font et ceux qui en profitent. » Napoléon -- Même « libres », on ne fait quand même pas ce qu'on veut -- Un souverain de dépannage… anti-indépendantiste -- La Belgique de Léopold I -- Un roi ou rien, et le bon, s'il vous plaît ! -- Le raté du 21 juillet -- Une dérouillée en guise de premier anniversaire -- Pas franc pour un sou -- Quand un obscur bibliothécaire, futur citoyen anglais, négocie pour nous -- Y a-t-il un Belge dans la salle ? -- Mais dans quel jeu joue-t-on alors ? -- Mais pour finir, on est quand même Belges ? -- « C'est pas nous qu'on a commencé ! » -- Défendre le flamand, la grosse manipulation ! -- Un combat de toute façon perdu -- Une spécialité belge des États dans un État qui n'existe pas -- Il était une (première) fois, la Belgique s'endette… -- Nous sommes (déjà) désolés de ce retard ! -- Nos premiers morts rien qu'à nous -- La première tentative de déstabilisation -- Même quand on se cherche des héros, ça ne fonctionne pas -- Santo Tomas, notre première colonie entre mensonge et abandon -- 1847, déjà le début de la fin de l'État belge -- « Après des siècles d'esclavage » -- Chacun est libre d'exprimer son opinion… -- Un hymne national qui dit n'importe quoi -- L'interprète ne parle pas la bonne langue ! -- Le mauvais et la folle sous le soleil de Mexico -- Terminons royalement cette période ! -- La Belgique de Léopold II : un pharaon après un roi -- Å prumî rang, on l'mete po l'industreye -- Le dialogue social se met en place (à coup de fusil) -- Même au tribunal, on lutte -- La « loi de malheur »
Tout allait pour le mieux au Royaume de Belgique quand… -- Notre héros d'Algérie et du Mexique pour remettre de l'ordre -- Petits procès entre amis -- Vive le roi et on souffle un peu -- On relance le débat (animé bien sûr) -- Les catholiques n'avaient pas de bible… -- Le prince Albert n'avait pas le droit de régner. Ses descendants non plus -- Congo ! Nous voilà ! -- Un dépravé comme « conquistador » -- Au Congo, les barbares ne sont pas ceux que l'on croit -- Il n'y a que les « patrons » qui changent… -- Préserver nos petites fesses coûtera cher à « nos » Congolais -- Tu portes ou tu meurs. Tu portes et tu meurs… -- La France a eu Joseph Ignace Guillotin, nous Monsieur Chicot -- Bien éduqués, nous leur « demandons leur(s) main(s) » -- Les Congolais sont sauvés ! Voilà les hommes d'église -- Deux ou trois petits détails négatifs, mais si minimes en regard du fait d'avoir de bons chrétiens au final -- À Bruxelles, interdiction de nourrir les Noirs. Le zoo s'en charge -- Interpellation parlementaire (un peu) et festin (surtout) -- S'attacher quelques organes de presse -- Le monde entier parle de nous… en mal -- Les chiens aboient, la caravane ne passe plus -- Le règne d'Albert -- Tout (ne) va (pas) changer -- La N.V.A ? Juste du neuf avec du vieux -- La Belgique en danger -- Quand les Wallons osaient (aussi) réclamer leur autonomie -- En 1912, la Belgique est hésitante… elle paraît pencher plutôt du côté de l'Allemagne -- Pour le suffrage universel, vous repasserez… après la guerre -- Une guerre ? Allons, allons mon bon Monsieur, nous sommes neutres nous -- Dépenser de l'argent pour l'armée ? Quelle idiotie -- Un jour, on pleurera des larmes de sang -- 1913, nous sommes fin prêts pour…1870 ! -- De toute façon, nous on est des malins -- Qui pouvait être assez idiot pour encore croire à la paix ? -- On pouvait pourtant se douter
Combien de morts pour cause d'économie ? -- Seuls, mortellement, seuls -- Les indépendantistes flamands revigorés par les Prussiens -- La reine élisabeth espionne ? -- Le suffrage universel un beau cadeau, un peu forcé -- La Belgique se roule, elle-même, dans la farine -- Hommage, vous avez dit hommage -- Tant qu'on nous aide, ça va ! Mais aider les autres… -- Mieux que l'apartheid et les 27 ans de prison de Mandela -- Quand Maginot nous raconte n'importe quoi -- Loewenstein, une affaire judiciaire inexpliquée… la première d'une longue série -- Petit massacre histoire de ne pas perdre la main -- Défendre les francophones de Flandre ? Pourquoi ? -- Une mort d'alpiniste qui pose bien des questions ou notre seconde affaire non résolue -- Des anomalies à n'en plus finir -- Le coupable est mort en emportant son secret et le reste. Ou notre troisième affaire non résolue (après on arrête de compter) -- Léopold, Léon, adolf… les copains d'alors ? -- Astrid une mort sans responsable ? -- Une loi a disparu ? -- Monsieur Hitler, un bien brave homme… -- 1936 ! Appellez ! On est (pas) là -- 1940, tout, on savait tout ! -- En 14, on étaient des malins, en 40, on est des « castards » -- Alliés durant les guerres, neutres entre elles, vous oscillez sans cesse du fusil au traité… (sur l'air bien connu de Brel) -- Solidarité ? Vous avez dit solidarité ? -- Qu'il était beau ce Léon… et très convenable -- Avec un ciel si bas qu'un canal s'est pendu -- Un (vrai ?) éclair dans le brouillard -- Encore les francophones qui veulent se séparer -- Finie, la mixité -- On a les plans… mais on se fera quand même avoir -- En attendant, on veille ! -- On est prêts… pour 14 ! -- Détruits « comme à la parade » -- Arrêtez-les tous ! -- A-t-on favorisé la collaboration du (plus très) beau Léon ? -- Les premiers kamikazes étaient belges -- Ben heu… moi d'abord ?
Eben-Emael : des tonnes de béton et de… ratés -- Un ennemi tombé du ciel et nous… des nues -- Quand c'est pas par-dessus, c'est par-derrière… -- On ne pouvait pas prévoir ? -- C'est le foutoir ! -- « Ils ne le dompteront pas, le fier Lion de Flandre » -- De l'intérêt du cours d'Histoire… et de se tenir informé -- Nos premiers prisonniers le seront en France -- « Putains belges » et « Boches du Nord ! » -- N'est pas de Gaulle qui veut… -- Tous les résistants n'avaient pas la même valeur -- Des résistants pas très catholiques -- Ici Munich, les Flamands parlent aux Flamands… -- Un petit coup de main pour déporter, ça ne se refuse pas… -- Les Anversois premiers au tableau d'horreur -- Ardente aussi pour déporter, la Cité -- Avoir perdu un seul de ses parents ? Pas suffisant, les deux c'est 20 € -- Ils n'étaient pas que sur le front de l'Est -- La gendarmerie, quelques héros et des… collabos -- Le Cardinal Mercier devait se retourner dans sa tombe -- Dachau en Belgique… -- L'occupation, ça peut rapporter -- À Londres pendant ce temps, le gouvernement s'aplatit -- Libre, l'assassin d'Alexandre Galopin écrivait des romans policiers -- Les tueurs rexistes étaient des gens bien malheureux -- Pas triomphal du tout le retour -- Rien de tel qu'une bonne vengeance populaire conduite par les « résistants » d'Avril 45 -- Règlement de compte à « OK Belgique » -- Le Roi est libre ! Vive le Roi ? -- Au départ d'une bonne intention ! -- Les collabos au vogelpik ! -- Tintin, un dossier bien embêtant, je dirais même plus… -- Haddock et Céline -- Hergé n'était pas le seul -- « Cachez ce Degrelle que je ne saurais voir » -- Des rues au nom d'un collabo -- L'armée belge ne fait pas dans la dentelle… -- Ancien combattant ? Circulez, il n'y a rien à voir -- Quelques oubli(é)s des bons et des mauvais -- Petits sondages entre Wallons
Congo, perte de prestige et nouvelles erreurs -- Interdit de compter -- Dilution des francophones -- Les femmes avec retard -- On se fiche pas mal de l'avis des Flamands -- Retour à une justice façon XIXe siècle -- Un roi triste pour la fin d'un pays -- La mort pour la république : suite et pas fin de nos affaires non résolues -- Crash dans le Terminillo -- L'incendie du cinéma Rio -- Le Bois du Cazier -- « Bruxellisation » et Horta à la trappe -- « Quand Wallon fâché, Wallon toujours faire comme ça… » -- Savez-vous manger des frites à la mode de chez nous ? -- L'indépendance tout de suite -- Une indépendance qui ne fonctionne pas… -- Avant indépendance = après indépendance -- On peut faire aussi bien que la CIA pour manipuler et éliminer -- Complots, révoltes, exécutions…la vie congolaise reprend son cours… -- Encore une fois on devance Bart -- Le lâchage sordide des Fourons -- Et Dame Belgique dit : « Je ne suis pas morte, j'ai arrêté de vivre ! » -- Il s'est écrasé. Oui et alors ? -- Premier producteur au monde de… gouvernements -- 323 morts mystérieuses en plein Bruxelles -- L'opération bleue. Les fachos n'osent pas encore -- Deux mots (maux) nouveaux apparaissent -- Y a un truc qu'on ne comprend pas -- Nous l'avons échappé belle, nous aurions pu être Suédois ! -- Neuf milliards de pots-de-vin -- Des camps paramilitaires dans nos Ardennes ? Nein, nee ! -- Degrelle n'était pas qu'en Espagne -- Les ballets roses de l'« affaire Pinon » -- L'affaire François ou comment on dit merci à ceux qui prennent des risques -- Nos années de plomb -- Enfin les tueurs sont sous les verrous ! -- Des tueurs sous les verrous qui… tuent encore ! -- Place aux CCC et aux manœuvres militaires -- Vielsam dans le Brabant ? -- Les CCC -- Le retour des Tueurs -- Les Tueurs du Brabant ? Mais de simples bandits mon cher, allons ! -- La manipulation
D'étranges dossiers qui nous font toucher les Tueurs du bout des doigts
Découvrez les secrets d'un pays qui se veut si discret… Des chefs révolutionnaires se cachant pendant que le petit peuple se battait. Un premier roi qu'on ne choisit pas et qui regretta toujours d'avoir accepté le trône. Un clergé à l'origine de la rupture entre Belges. Un second souverain considéré comme un tyran sanguinaire. À chaque conflit, des soldats belges mal préparés envoyés à la mort par bêtise. Des décès inexpliqués alors qu'ils concernent aussi bien des hommes politiques qu'un de nos rois. Des actes de terrorisme impunis. Comme à Palerme ou à Marseille, un journaliste et un vétérinaire assassinés pour une enquête...Vous verrez, à la lecture de ces pages, que nombre d'événements qui jalonnent le passé des Belges mettent à mal l'image d'Épinal d'un pays que l'on présente toujours comme profondément paisible. Pendant des années, nous avons ignoré, ou feint d'ignorer, que ce pays au ciel si gris pouvait aussi cacher de si sombres histoires. Le premier livre qui rassemble, pour un large public, les principaux faits qui, depuis 1830, font tache dans l'Histoire du Royaume de BelgiqueA PROPOS DE L'AUTEUR : Alain Libert, ancien professeur d'Histoire, nous livre ici un travail de plusieurs années et la compilation de centaines d'heures de lecture de documents de toutes origines.EXTRAIT :J'ai la chance de vivre dans un petit pays merveilleux où règne la démocratie ! Cette démocratie dont Winston Churchill disait qu'elle est le pire des régimes, à l'exception de tous les autres. Notre planète, sous bien des aspects, est superbe et les gens y sont majoritairement gentils. Partout, j'ai rencontré des personnes intéressantes et appris beaucoup à leur contact. Où que j'aille, j'ai toujours aimé revenir goûter à nos étés pluvieux, à la brume de l'automne sur les Fagnes. Quel que soit le plat que j'aie dégusté, j'ai toujours adoré rentrer pour manger
un de nos délicieux « boulets-frites » agrémentés d'une de nos bières. J'ai adoré des villes un peu partout, mais rien ne vaut une promenade sur les bords de la Meuse, que ce soit à Liège ou à Namur, déambuler sur la Grand-Place le soir, ou encore avancer en se faisant fouetter par le vent de la digue à Ostende. Et puis, quelle fierté, depuis que je suis tout petit, de moucher nos voisins français en leur rappelant que le métro comme le moteur à explosion ou les jardins de Versailles n'existent que grâce à nous. Quel plaisir de leur rappeler que le plus grand chanteur dans la langue qui est la leur (selon certains nous parlerions mal), est de chez nous et est né à Schaerbeek, un nom imprononçable pour eux. Et que même Johnny ou encore la reine Christine, c'est tout pareil, c'est de chez nous, comme Poelvoorde, Geluck, Merckx, Brueghel. Avec des noms comme ça, d'où voulez-vous qu'ils fussent aussi ?
Description based on publisher supplied metadata and other sources
Electronic reproduction. Ann Arbor, Michigan : ProQuest Ebook Central, 2020. Available via World Wide Web. Access may be limited to ProQuest Ebook Central affiliated libraries
Link Print version: Libert, Alain Les plus sombres histoires de l'histoire de Belgique : Secrets et anecdotes Cork : La Boîte à Pandore,c2015 9782875571267
Subject Belgium-History.
Belgium-Social policy.
World War, 1914-1918-Law and legislation-Belgium.
HISTORY-Essays.-bisacsh
HISTORY-General.-bisacsh
REFERENCE-Encyclopedias.-bisacsh
Electronic books
Alt Author Boîte à Pandore, La
Record:   Prev Next