Record:   Prev Next
作者 Giordan, Pietro
書名 Ironie et exotisme dans l'oeuvre de Shen Congwen: Une lecture de sa modernite
國際標準書號 9780612326323
book jacket
說明 255 p
附註 Source: Dissertation Abstracts International, Volume: 59-11, Section: A, page: 4147
Directrice: Marie-Claire Huot
Thesis (Ph.D.)--Universite de Montreal (Canada), 1997
Cette these est une etude comparative de l'ironie et de l'exotisme dans I'oeuvre narrative de l'ecrivain chinois Shen Congwen (1902--1988), en particulier celle se rapportant a la decennie 1927--1937. La comparaison est a la fois de nature inter-textuelle et intra-textuelle. En fait, nos reflexions se degagent, du contexte de l'oeuvre de Shen Congwen et s'inscrivent dans la perspective de la litterature chinoise---moderne et classique---et de la litterature occidentale
Dans l'introduction, nous exposons les raisons et les buts de notre travail: il s'agit de rehabiliter Shen Congwen en le degageant des lectures courantes qui reduisent l'ironie a un jeu de langage et l'exotisme a la nostalgie et a la couleur locale
Dans le premier chapitre nous traitons de la mise en discours de certains personnages paysans parmi les plus representatifs de l'oeuvre shenienne. Les questions de l'ironie et de l'exotisme y sont introduites dans une perspective plus generale. Nous discutons tour a tour de la definition d'une anti-rhetorique paysanne, de l'opposition entre la culture campagnarde et la culture urbaine, de la relation entre des regimes discursifs differents, ainsi que de la constitution d'un sujet subalterne dans les textes sheniens
Dans les deuxieme et troisieme chapitres nous analysons differents aspects de l'ironie. Cette problematique est abordee en premier lieu dans un cadre comparatif sino-occidental et discutee par la suite en partant d'un texte romanesque: Le Phoenix (Fengzi). Aussi, nous demontrons que chez Shen Congwen, la mise en discours de la retraite et de l'escapisme, loin de se derouler telle une apologie de la fuite, se donne a lire davantage sous le signe de l'ironie. En fait, les allusions a la politique, a la tradition lettree, et a la critique des intellectuels s'expriment dans un discours leger aussi efficace que global. Une telle omnipresence de l'ironie decoule justement de l'impossibilite d'une coupure radicale
Dans le troisieme chapitre, nous analysons les techniques discursives qui caracterisent l'ironie shenienne, et cela, en partant de la critique des lectures bienveillantes qui limitent l'interpretation de l'oeuvre de Shen Congwen a la composante "nostalgique". Ainsi, en developpant certaines reflexions de theoriciens tels que Vladimir Jankelevitch, Umberto Eco et Jean Levi, nous degageons dans les textes sheniens la centralite des notions d'inacheve, d'oeuvre ouverte et de memoire
Les chapitres quatre et cinq traitent de l'exotisme dans l'oeuvre de Shen Congwen. Cette question est abordee en premier lieu a travers la problematisation du discours orientaliste. Nous soutenons la these que l'exotisme shenien ne saurait se limiter a un discours de couleur locale ou a une forme de nostalgie aux allures rousseauiennes, et qu'il est, en ce sens davantage anti-exotique
Dans le cinquieme chapitre, nous discutons du lien entre l'exotisme et la modernite chez Shen Congwen. Notre point de depart est une comparaison avec l'oeuvre theorique et narrative de Victor Segalen. Tout en soulignant la distance ideologique-philosophique qui existe entre Shen Congwen et Segalen, nous demontrons qu'il y existe une convergence profonde dans la mesure ou on y trouve un discours qui est egalement innovateur et moderne pour les deux traditions. Cela touche notamment a l'extension du concept d'exotisme, a la question du regard sur l'Autre et du regard de l'Autre, tout comme a la figure du double qui se deploie tout au long de cette these
School code: 0992
DDC
Host Item Dissertation Abstracts International 59-11A
主題 Literature, Asian
0305
Alt Author Universite de Montreal (Canada)
Record:   Prev Next